Mars 2017

'Les jeunes, le religieux et le travail social'

Rapport de recherche par Maryam KOLLY

Dans le cadre d’un partenariat de recherche entre l’Université Saint-Louis Bruxelles et l’ISFSC (Institut Supérieur de formation sociale et de communication), la chercheuse Maryam Kolly a réalisé, avec le soutien de la Fondation Bernheim, une recherche passionnante intitulée ‘Les jeunes, le religieux et le travail social’.

© Jérôme HUBERT
© Jérôme HUBERT


Point de départ, la question de l’articulation de l’identité professionnelle et de l’identité religieuse chez les jeunes qui suivent la formation pour devenir assistant social à Bruxelles.

Maryam Kolly a réalisé des entretiens non-directifs avec vingt-deux étudiant.e.s, et ce, sur base volontaire. Très principalement, il s’agissait de femmes âgées de 22 à 25 ans dotées d’une histoire migratoire ou descendantes de migrants (Maroc et Afrique subsaharienne surtout). Les données mobilisées à leur sujet sont extraites d’interviews réalisés entre février 2015 et juin 2016 au sein de l’établissement (ISFSC).

La justification du choix de l’école comme terrain d’investigation tient à qu’il s’agit de l’une des rares structures de formation supérieure à autoriser le port du foulard islamique à Bruxelles, ce qui opère comme un signal d’inclusion à l’égard des étudiantes musulmanes. De même, cette ligne pédagogique a pour effet de créer un appel d’air vis-à-vis de cette population spécifique. L’institution est à ce titre un laboratoire social où l’hétérogénéité culturelle s’expérimente intra-muros.

Le rapport de recherche est téléchargeable ci-dessous (pdf).