New Urban Creation

Une formation interdisciplinaire qui plonge les étudiants dans la ville

Checkpoint Charlie 2010 copyright Emilio Lopez-Menchero.
Checkpoint Charlie 2010 copyright Emilio Lopez-Menchero.

Une trentaine d’étudiant.e.s de l’ULB, l’ERG, La Cambre et le RITCS s’engagent dans une exploration physique et réflexive de la ville. Un « laboratoire de recherche » pour développer et partager des compétences adaptées à la réalité professionnelle du secteur culturel et artistique contemporain.

De l’exploration du terrain …
La première année est dédiée à la réflexion et met l’accent sur la découverte des quartiers, la rencontre avec les habitants, les asbl locales, … Acccompagné.es par des expert.e.s en urbanisme, géographie, histoire, sociologie et des artistes, les étudiant.e.s apprennent à observer la ville et développent un regard critique. Ils s’interrogent sur le potentiel de différents médias (radio, graffiti, installation, performance, …) pour « intervenir » dans la ville.

… à l’organisation d’un festival de nouvelles pratiques urbaines !
En seconde année, les étudiant.e.s passent à l’action. Ils développent une proposition artistique pour un terrain choisi. Ils mettent en place une programmation cohérente et assurent tous les aspects pratiques. Ils déterminent eux-mêmes les contours, la forme et la dramaturgie du festival.

Des professionnel.le.s pour Bruxelles
Le but de cette aventure est de former de futurs acteurs engagés et responsables vis-à-vis de leur environnement ainsi que de leur pratique. Ils entrent en contact, négocient et collaborent avec de multiples partenaires (les institutions, les pouvoirs publics, les artistes) et se confrontent à un public non nécessairement averti. Ils sont amenés à réfléchir dans des conditions réelles à ce qu’ils souhaitent défendre d’un point de vue social, artistique et culturel et aux moyens concrets pour y arriver. En plaçant les étudiant.e.s en position de développeurs et gestionnaires, l’intention est bien d’élargir leurs compétences professionnelles mais aussi de faciliter leur insertion future dans le secteur.